top of page
  • Photo du rédacteurSandrine CALMEL

Je comprends

Dernière mise à jour : 17 nov. 2023

Je comprends...

Je comprends comme en toi, la douleur résonne.

Je comprends comme parfois tu verses des larmes en silence.

Je comprends que tu vis dans la crainte du jugement.



Je comprends


Je comprends combien tu aspires à des relations profondes et authentiques.

Je comprends comment une parole peut te frapper comme une flèche traversant ton cœur.

Je comprends comme dans ce monde, tu as déjà beaucoup enduré.

Je comprends que tu as toujours généreusement donné, parfois jusqu'à te perdre toi-même.

Je comprends comme certains ont cherché à obscurcir ta lumière.

Je comprends comme tu penses depuis si longtemps que tu seras seule ici pour toujours.

Je comprends comme tu es émotionnellement vidée.

Je comprends que parfois tu te sens fatiguée de te battre.

Je comprends comme parfois tu lèves les yeux vers le ciel, suppliant qu'on vienne te libérer.

Je comprends à quel point on a tenté de te transformer.

Je comprends comme on t'a malmenée, comme chaque cellule et chaque partie de ton corps ont été ébranlées.

Je comprends combien il est difficile pour toi de trouver ta place et ta voie.

Je comprends que tu crains de souffrir à nouveau.

Je comprends que tu restes seule par crainte que personne ne te comprenne et ne t'accepte tel que tu es.

Je comprends que tu ne comprends pas pourquoi toi tu agis avec le cœur et pourquoi les autres pas.

Je comprends cette profonde solitude qui réside en toi.

Je comprends comme tes émotions parfois te submergent et te nouent l'estomac.

Je comprends comme tu te sens oppressée quand il y a trop de monde dans la pièce ou à l'extérieur.

Je comprends comme tu aimes aider, parfois même au détriment de ton énergie.

Je comprends comme tu n'oses plus parler par peur qu'on vienne détruire tes rêves.


Voici ce que je perçois en toi...


Je vois ta force de résister à tant d'épreuves et pourtant d'être encore ici en vie.

Je te vois déceler le bien chez les gens et crois-moi, ce n'est pas donné à tout le monde.

Je vois ta lumière, ta capacité d'amour et de pardon.

Je te vois inébranlable, fidèle dans ta bienveillance quand beaucoup d'autres auraient déjà basculé dans l'obscurité, infligeant la souffrance par vengeance.

Je te vois comme un symbole et un porteur de ce dont ce monde a le plus besoin.

Je vois ton cœur pur et loyal.

Je te vois capable d'affronter tous les défis que la vie t'imposera, je ne vois aucune épreuve dont tu ne te relèverais pas.

Je vois ta foi inébranlable et comprends pourquoi tu mènes tes combats.

Je vois comment tu perçois la vérité derrière les mots et les émotions des autres qui te rendent empathique.

Je vois comment ta sensibilité met en valeur ta qualité d'être.

Je vois comment tes larmes transpirent de vérité.

Je vois comme tu brilles et irradies lorsque tu acceptes simplement qui tu es sans plus lutter contre toi-même.


Et quand parfois tu penseras marcher seule, repose-toi sur moi et fais confiance en toi.


Je comprends...


Je comprends car je suis toi.

Je comprends comme ton rire peut être caché derrière une façade de tristesse.

Je comprends comment ton cœur peut se sentir écorché vif.

Je comprends comment tu peux te sentir comme un étranger dans ce monde.

Je comprends combien il est difficile pour toi de comprendre pourquoi tu n'es pas acceptée tel que tu es.

Je comprends comment ta solitude peut te faire sentir seule même dans une pièce remplie de personnes.

Je comprends comment ta douleur peut être une blessure profonde et invisible.

Je comprends comment tu peux être terrifiée à l'idée d'aimer et d'être aimée.


Mais je vois aussi en toi...


Je vois ta résilience face à l'adversité.

Je vois ta lumière malgré les ténèbres qui tentent de l'éteindre.

Je vois ton amour malgré la douleur que tu as subie.

Je vois ton espoir malgré les déceptions que tu as rencontrées.

Je vois ta foi malgré les épreuves que tu as traversées.

Je vois ta force malgré les défis que tu as dû relever.

Je vois ta beauté malgré les cicatrices que tu portes.


Alors, quand tu te sens seule, souviens-toi que je suis là.


Quand tu te sens perdue, souviens-toi que je comprends.

Quand tu te sens incomprise, souviens-toi que je vois.


Et quand tu te sens brisée, souviens-toi que je t'aime.

Car je suis toi... Et tu es moi. Nous sommes un.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page